Livres Musique

Tanbou, une oeuvre pour la famille

Tanbou - edition SYROS
Tanbou - édition SYROS
Rédigé par Harry Kancel

Le temps estimé pour cet article est de : 2 minutes

Bonjour chers lecteurs, lectrices,

Je tenais, aujourd’hui, à partager avec vous un coup de cœur : Tanbou !
C’est une oeuvre que j’ai découvert en traînassant dans librairie de l’aéroport des Abymes Pôles Caraïbes.
En balayant du regard la pléthore des livres du lieu, une couverture a attiré mon attention et suscité ma curiosité : un jaune vif sur lequel on pouvait distinguer la forme d’une tête bleu.
TANBOU ! le titre écrit en gras et lettre capitale me lançait un appel inénarrable.

Tanbou 1+1=3Ma curiosité s’étant accentuée, la découverte du livre était inévitable….
A l’intérieur, un CD ! mais surtout une image : 1 + 1 = 3 ! WOW !

Sans me pauser de question, et en un battement de zyé, j’étais déjà en caisse avec le livre et au bout de ma main tendue ma carte bancaire !

En direction de ma voiture, j’avais commencé à lire le livre en marche, ne faisant pas attention à la foule sur mon passage.
Une fois arrivé à destination, le CD avait déjà trouvé sa place dans la fente du lecteur CD et avait commencé à émettre ses premiers sons.

L’histoire est la suivante :

« Marie, une petite fille qui n’arrive pas à chanter «À la claire fontaine» à l’école, rencontre Donga, un musicien, qui lui offre un tambour et lui raconte l’histoire de ses ancêtres esclaves. La musique du Gwo-Ka, aux rythmes africains, revisite la célèbre chanson avec beaucoup de fraîcheur, d’enthousiasme, de gaieté. L’évocation de l’esclavage n’est ni appuyé ni didactique…… »

Ci dessous je vous ai mis le livre en numérique accompagné un extrait audio.

Mon avis :

J’ai beaucoup apprécié cette initiative.
Selon moi, c’est un coup de maître d’avoir revisité un classique tel que « A la claire fontaine »,
et d’avoir trouver, en musique,un moyen de parler de l’esclavage aux enfants.
Même pour les parents, il y a un enseignement à en tirer, je vous laisse découvrir l’oeuvre.
Chaque personnage joue un rôle important dans l’histoire.
Et enfin la fin du CD me parle vraiment.
En effet au cours de la bande sonore nous passons d’une musique dite classique, à une version plus Gwoka pour finir sur une très bonne version Ragga comme on l’aime, à l’ancienne.

Je vous souhaite une bonne écoute, et n’hésitez pas à nous faire des retours sur l’oeuvre.

Site : Librairies Sorcieres

commentaires

commentaires

About the author

Harry Kancel

Leave a Comment